nigel
freake

Dans ses peintures Nigel FREAKE (°1959) investit un champ pictural situé aux confins de l'abstraction et de la figuration.
Contrairement à ce qui pourrait laisse croire à première vue leur apparence d'élégantes abstractions tachistes, les peintures de Nigel Freake ont pour point de départ un objet figuratif : il utilise des illustrations ou des reproductions de motifs de dentelle ou de broderie qu'il transpose sur la toile en lui appliquant un processus de répétition sérielle (le motif est répété en quinconce pour occuper all over le champ de toile). Par la suite, il lui applique diverses opérations picturales qui finissent par rendre l'image floue, comme une ombre, jusqu'à devenir complètement illisible, la faisant ainsi basculer dans un espace apparemment décoratif et abstrait don't l'image sous-jacente reste l'élément structurant.
Ce travail de déconstruction de l'objet figuratif et sa réélaboration abstraite placent le spectateur devant une image complexe et instable dont l'interprétation oscille constamment entre image abstraite et figurative.

Maxime Longrée - Bruxelles 1999

splash.jpg