nigel
freake

L'art pictural n'étant pas a priori une entreprise de représentation, il n'a aucune obligation envers le sujet qu'il traite. Pas même celle de le révéler. Au contraire même, il est création libre, mais rien n'empêche cependant l'artiste de faire des emprunts dont il use sans aucune orthodoxie. Il n'a pas de comptes à rendre, sinon sur le plan pictural. C'est exactement ce que fait avec beaucoup d'à-propos le jeune anglais Nigel Freake (Londres, 1959 - vit à Bruxelles), dont les peintures se basent sur des motifs de dentelle. Le processus aidant, ceux-ci sont totalement transformés au point de constituer un langage plastique inédit qui oscille entre abstraction et signe, entre écriture indéchiffrable et rythmes graphiques qui pourraient être musicaux. Attirant, énigmatique, sensible et raffiné.

Claude Laurent - La Libre Culture, 12 mai 2004

splash.jpg